Adhérer à l'association

Panier

Example of shopping-bag Votre panier est vide. Commencer vos achats ?
Commander

Témoignages / Mémoire

Joao Alberto Meyer, né Hans Albert Meyer, connu comme Jean Meyer… Physicien

Dantzigois depuis plusieurs générations, Jansonien exilé en France de 1938 à l'été 1940, installé au Brésil après avoir fui avec sa famille de Bordeaux en Espagne, Jean Meyer aura vécu quatre vies en 85 ans, dont près de la moitié passés finalement en France. Son histoire épouse étroitement celle du XXe siècle, l'histoire avec un "H" et l'histoire des sciences. Brillant physicien de renommée internationale, expérimentateur plus que théoricien, il avait l'art de rassembler les talents, d'animer des équipes pour les porter au plus haut. De la nature intime de l'atome aux rayonnements cosmiques, il fut un précurseur des Energies nouvelles et Renouvelables.
Dix ans après sa disparition, Bruno Meyer, devenu physicien pas tout à fait par hasard, s'est adressé aux Jansoniens, à la recherche de traces. Nos échanges l'ont amené à nous offrir un véritable récit, plus que l'hommage d'un pair à l'un des siens, celui d'un fils à son père...

06-07-2020

Roland Michaud, explorateur, artiste photographe et inoubliable professeur d’anglais à Janson

"Mon professeur d’Anglais de 6e A2 en 1961-1962 est parti en voyage pour toujours le 25 mai 2020.
Chacun d’entre nous reste marqué par quelques professeurs qui lui ont laissé davantage qu’un simple enseignement. Roland Michaud était de ceux-là : il avait une double vie. C’était d’abord un professeur exigeant. Au-delà de la grammaire, il nous faisait apprendre de longues listes de mots en anglais et je lui dois de disposer encore aujourd’hui d’un large vocabulaire qui me permet de me faire comprendre partout dans le monde, même si ma syntaxe approximative reste celle d’un débutant..."
Claude Wachtel a été l'un des heureux élèves de Roland Michaud. Il a tenu, avec ces superbes lignes, à rendre à celui-ci un peu de ce qu'il a reçu de lui, à travers ce vibrant hommage.

24-06-2020

photographe anglais explorateur
Ivan Denys, lycéen résistant à Janson à treize ans, professeur de lettres

Le 11 novembre 1940, du haut de ses 13 ans, Ivan Denys, élève de 3ème à Janson, prend la tête d'un petit groupe de camarades et se joint aux "grands" du lycée pour se rendre place de l’Étoile, bravant l’interdiction de Pétain de commémorer l’armistice de 1918. Son entrée en résistance ne l'empêchera pas de poursuivre une scolarité remarquable. Quelques années plus tard, il revient à Janson pour y enseigner les lettres classiques. Il enchantera plusieurs générations de lycéens. Parmi eux, le jeune Eric Blaisse, deviendra à son tour professeur de lettres. Il a tenu à Ivan Denys ce très bel hommage.

13-06-2020

A la mémoire d'Yves Dutercq, l’ami de de toujours

Parmi la triste cohorte des victimes du COVID-19 dont la presse dresse chaque jour la sinistre comptabilité, un nom nous touche particulièrement. Celui du professeur Yves Dutercq, brillant universitaire et codirecteur du Centre de recherche sur l’éducation de Nantes, fauché brutalement à l'âge de 64 ans. C’est Guy Wormser, directeur de recherches au CNRS et son ami depuis leurs années Janson, qui nous a alertés. Il a bien voulu accepter de prendre la plume pour lui rendre hommage.
C’est ce portrait sensible que nous vous invitons à découvrir.

25-04-2020

Rarissime : une photo de classe, jaunie… avec des noms !

Printemps 2020, le monde s’immobilise pour un microbe, le Covid-19. Printemps 1918, une pandémie de grippe née dans un camp militaire aux Etats-Unis fera 40 millions de morts dans le sillage de ces soldats venus livrer l’assaut final. Plus que la guerre elle-même !
Cette photo, c’est celle d’une « taupe » de Janson, prise en 1907. Elle comporte des noms. Confrontés à ceux gravés sur l’impressionnant monument aux morts du lycée, ils ont permis de finaliser le travail d'un groupe d’élèves enthousiastes en donnant un visage à ces anciens taupins, blessés ou tués pour la patrie.

20-04-2020

Un Mémorial pour 27 enfants « sans histoire »

Mardi 3 mars 2020, journée spéciale au lycée Janson de Sailly.
Une journée pour se souvenir, une journée en forme de Mémorial, aboutissement de deux années de travail mené par quatre professeurs, une documentaliste et leurs élèves de troisième, première et hypokhâgne sur les traces des 27 élèves de Janson déportés puis exécutés dans "les camps" entre 1942 et 1944, parce qu'ils étaient juifs. 27 enfants qui ont désormais un visage, dont cette équipe a pu retracer le parcours, raconter la vie à laquelle ils se destinaient, brutalement interrompue.
Une conférence en salle Clermont, une cérémonie empreinte d'émotion et de dignité, le dévoilement d'une nouvelle plaque actualisant la précédente, e
t un livre, remarquable, qui donnera à cette "histoire" exemplaire le rayonnement qu'elle mérite.

27-03-2020

plaque archive
Simon Nora

Ancien élève du lycée Janson-de-Sailly, Simon Nora commence ses études de droit. Résistant dans le maquis du Vercors de 1941 à 1944, il reprend des études de lettres et Sciences politiques et intègre l’ENA (promotion « France combattante ») avant d'entrer en 1947 à l’Inspection générale des Finances....
Il est, avec Jacques Delors, l’auteur du discours d’investiture de Jacques Chaban-Delmas sur « la Nouvelle société », prononcé le 16 septembre 1969 à l’Assemblée nationale.

20-02-2020

George Steiner

Critique littéraire hors pair, théoricien de la traduction, comparatiste inégalé des littératures française, allemande et anglo-saxonne comme du théâtre, George Steiner aimait à se définir en « hôte » de la vie, en lecteur « invité » des grands écrivains avec lesquels il aura jusqu’au bout conversé. Mais il ne manquait pas non plus de témoigner du pessimisme culturel que suscitait le spectacle de l’éloignement grandissant des « classiques » et l’évolution de la planète.

« Je plaide coupable pour n’avoir pas compris que le cinéma était peut-être la forme la plus importante dans l’esthétique moderne, confia-t-il amusé au Monde en 2013. (…) Je confesse n’avoir pas compris non plus l’importance de la télévision ni saisi la révolution que cinéma et télévision ont engendrée. (…) De la même façon, j’ai beaucoup aimé les grands maîtres du jazz quand j’étais étudiant à Chicago, puis est venu le heavy rock, l’art conceptuel, et j’ai décroché. On ne peut pas tout aimer ni comprendre. Il ne faut pas essayer de bluffer. » Pour lui, une invention comme le téléphone portable privait l’homme « de son monologue intérieur »

Pour en savoir plus...
L'article du journal Le Monde du 3 février 2020

11-02-2020

Voyage à Auschwitz, le 19 janvier 2020

Je voulais depuis longtemps venir me recueillir sur ce lieu où près d’un million trois cents mille personnes (dont au moins un million de juifs) ont été assassinées dans des conditions atroces.
Le temps était de circonstance, gris et froid… Bien sûr, je me suis beaucoup documenté sur le sujet depuis mon adolescence, j’ai lu beaucoup d’ouvrages sur la déportation, vu de nombreux films et documentaires. Mais...

10-02-2020

« Saisissez la chance quand elle passe ! ». Robert Badinter de retour à Janson, 75 ans après...

Le 9 décembre 2019, devant un public d’élèves de troisième, Robert Badinter prend la parole. Loin de le surprendre, les questions lui permettent de partager avec ce public attentif et silencieux une triple leçon d’éducation civique, de politique et d’humanisme.
Sa scolarité à Janson ? Ses rapports avec le monde la justice ? Son engagement en politique ? La peine de mort, mais aussi l’Affaire Dreyfus ?... avant d'inaugurer une salle qui porte désormais son nom.

05-02-2020

Felix Rohatyn

Son parcours est celui d’un immigrant d’Europe centrale chassé par la montée du nazisme. Banquier connu pour son sens de la négociation, il avait aussi contribué à sauver New York de la faillite.
Le parcours de Felix Rohatyn est celui d’un immigrant d’Europe centrale chassé par la montée du nazisme.
L’adolescent fait ses études au Middlebury College (Vermont). Il obtient la nationalité américaine en 1948.
Parfait connaisseur de la France, montrant parfois à ses visiteurs son prix d’excellence du lycée Janson-de-Sailly obtenu en 1938, devenu proche de François Mitterrand, M. Rohatyn était resté trois ans en France. Il était retourné aux Etats-Unis, transformé sur un point : son soutien à la peine de mort.

Pour en savoir plus...
L'article du journal Le Monde du 16 décembre 2019

05-01-2020

amerique amerique amerique

« Précédent 1 2 3 4 Suivant »

Logo

L’Association amicale des anciens élèves du lycée Janson-de-Sailly, Les Jansoniens (AEJS), existe depuis 1891, sept ans après l’ouverture du lycée. Fidèle à la tradition de Janson qui a toujours cultivé l’excellence, le pluralisme, et porté haut les valeurs de la République, solidement ancrée dans les réalités du monde contemporain, Les Jansoniens sont délibérément tournés vers l’avenir, vers celles et ceux qui fréquentent aujourd'hui l'établissement, qui se préparent à animer, vivre et piloter le monde de demain. Les Jansoniens n'oublient pas pour autant celles et ceux "qui sont passés par Janson", ravis de retrouver avec Les Jansoniens des amis, un climat, une ouverture et une communauté d'esprit qui ont marqué de leur empreinte leur personnalité.

S’inscrire en ligne

Derniers articles Tous les articles

  • Pandémie, plan… Le livre de Paul Jorion  et du Jansonien Vincent Burnand-Galpin  prend un relief saisissant sous les feux de l'actualité
    Pandémie, plan… Le livre de Paul Jorion et du Jansonien Vincent Burnand-Galpin prend un relief saisissant sous les feux de l'actualité

    10-09-2020

    Qui écrivait, en 2019 : « Rappelons que nous ne serons jamais à l’abri d’une épidémie inédite. » ? Et qui préconisait, dans le même texte, le retour à la planification comme la clé de voûte d’une croissance maîtrisée au service des citoyens ? C’est Paul Jorion et Vincent Burnand-Galpin, dans le livre qu’ils ont intitulé « Comment sauver le genre humain », que nous avons salué lors de sa parution, en mars dernier. Juste avant « le confinement », ce qui n’a pas aidé à la diffusion de ses idées.
    Et voilà que l’épidémie a explosé. On en connaît l’étendue et les dégâts : sanitaires, humains, économiques et sociaux.
    Eric Blaisse a été le professeur de Vincent. Il a fait de ce livre une lecture éclairée...

Contactez-nous

Association amicale des anciens élèves du lycée Janson-de-Sailly

Via notre formulaire
Envoyez-nous un e-mail
106 rue de la Pompe
75116 Paris

Copyright 2020 © AEJS. Tous droits réservés. Mentions légales - Politique de confidentialité - Conditions générales de vente - La fondation - Réalisation Website-modern