Adhérer à l'association

Panier

Example of shopping-bag Votre panier est vide. Commencer vos achats ?
Commander
bandeau page

Laurence Benaïm - La sidération (Ed. Stock)

« Tu m'écoutes maman ? Je te parle et je sais que tu n'as plus aucun prétexte pour me fuir. Tu es là justement parce que tu n'es plus. Ecrire, c'est tordre le cou du temps, pour t'avoir enfin en face de moi, entièrement à moi. »
Lorsque Laurence Benaïm décide d'écrire à sa mère, celle-ci n'est plus. Pourtant elle n'a jamais été aussi proche.

Cardiologue parisienne très occupée, petite fille juive cachée pendant la Seconde Guerre mondiale, Nicole, sa mère, n'a pas vraiment su parler à sa fille.
Alors qu'elle s'est éteinte petit à petit en unité de soins palliatifs, Laurence Benaïm tente avec honnêteté et tendresse de combler les pointillés d'une vie peu racontée.


Du Paris de l’Occupation, jusqu'à Oran, en passant par la Bourgogne ombrageuse, la narratrice cherche, inspecte et revisite ses souvenirs familiaux. Pourquoi sa mère était-elle aussi dévouée avec ses patients alors que sa fille n'avait même pas la bonne tenue pour ses cours de danse ? Pourquoi est-il si difficile de se laisser soigner lorsqu'on a été soignante toute sa vie ? Pourquoi la grand-mère maternelle, ashkénaze, avait-elle du mal à comprendre la douleur de son gendre, sépharade, exclu du lycée parce que juif ?

Tant de souffrances, celle des familles juives déportées, décimées, celle des Algériens massacrés, celle d'une fille accompagnant les derniers jours de sa mère…
Mais pourquoi si peu de mots, d’échanges et de dialogues, au nom de tout ce qu'il a fallu taire pour se reconstruire ?

Avec émotion, subtilité et force, Laurence Benaïm conjure le sort et les fait parler tous, pour lutter contre le silence.




Logo

L’Association amicale des anciens élèves du lycée Janson-de-Sailly, Les Jansoniens (AEJS), existe depuis 1891, sept ans après l’ouverture du lycée. Fidèle à la tradition de Janson qui a toujours cultivé l’excellence, le pluralisme, et porté haut les valeurs de la République, solidement ancrée dans les réalités du monde contemporain, Les Jansoniens sont délibérément tournés vers l’avenir, vers celles et ceux qui fréquentent aujourd'hui l'établissement, qui se préparent à animer, vivre et piloter le monde de demain. Les Jansoniens n'oublient pas pour autant celles et ceux "qui sont passés par Janson", ravis de retrouver avec Les Jansoniens des amis, un climat, une ouverture et une communauté d'esprit qui ont marqué de leur empreinte leur personnalité.

S’inscrire en ligne

Derniers articles Tous les articles

  • Philippe Labro - J'irais nager dans plus de rivières (Ed. Gallimard)
    Philippe Labro - J'irais nager dans plus de rivières (Ed. Gallimard)

    08-03-2021

    Pas de nostalgie dans le dernier livre de Philippe Labro mais au contraire, une magnifique ode à la vie.
    « On n’emportera rien ». La formule de son ami, le chef Bernard Loiseau, l’avait marqué. Ils le savaient tous deux : demain lors du jugement dernier, ils n’emporteraient rien.
    En 2003, le talentueux chef, âgé de seulement 52 ans, se donna la mort.

    Dix-sept ans, plus tard, Philippe Labro n’a pas oublié les dernières paroles que lui adressa son hôte et ami. « Je l’ai revu, imposant, magistral, tout sourire et toute générosité ».
    On n’emportera rien. La formule est commode. Mais pour Philippe Labro, « aussi forte qu’ait été la formule de Bernard, je ne peux lui donner raison. Pour moi j’emporterai tout. »
    Béatrice Peyrani, journaliste, écrivain et jansonienne a dévoré ce livre qu'elle vous invite à lire, passionnément.

Contactez-nous

Association amicale des anciens élèves du lycée Janson-de-Sailly

Via notre formulaire
Envoyez-nous un e-mail
106 rue de la Pompe
75116 Paris

Copyright 2021 © AEJS. Tous droits réservés. Mentions légales - Politique de confidentialité - Conditions générales de vente - La fondation - Réalisation Website-modern