Adhérer à l'association

Panier

Example of shopping-bag Votre panier est vide. Commencer vos achats ?
Commander
bandeau page

Philippe Labro - J'irais nager dans plus de rivières (Ed. Gallimard)

Philippe Labro : le goût de la vie !
Pas de nostalgie dans le dernier livre de Philippe Labro mais au contraire, une magnifique ode à la vie.
« On n’emportera rien ». La formule du chef, Bernard Loiseau l’avait marqué. Il y a quelques années, alors qu’il avait passé deux jours chez le célèbre « Trois étoilés » de Saulieu, Philippe Labro voulut acquitter sa note. Il n’en eut pas le temps. Le généreux cuisinier lui intima l’ordre de n’en rien faire : ils le savaient bien tous deux, demain lors du jugement dernier, ils n’emporteraient rien.
En 2003, le talentueux chef, âgé de seulement 52 ans, se donna la mort. L’affaire fit alors grand bruit en France, tant Bernard Loiseau avait su se rendre populaire au cœur des Français, même auprès de ceux qui en grande majorité n’avaient pas eu le bonheur d’aller dîner chez lui.

L’odeur âcre des rotatives
Dix-sept ans, plus tard, Philippe Labro dans son dernier roman, « J’irais nager dans plus de rivières », n’a pas oublié les dernières paroles que lui adressa son hôte et ami. « J’ai repensé à cette expression, particulièrement lorsque le coup de fusil que Loiseau se donna dans la mâchoire le fit disparaître de ce monde. Je l’ai revu, imposant, magistral, tout sourire et toute générosité », écrit Labro.
On n’emportera rien. La formule est connue et commode, comme pour nous rappeler à chacun de nous, mortel, que luxe, gloire et vanité ne pèsent rien, lors de l’issue fatale à nous tous, humbles mortels.
Mais pour Philippe Labro, « au fil de mes propres années, j’ai forgé la conviction qu’aussi forte qu’ait été la formule de Bernard, je ne peux lui donner raison. Pour moi j’emporterai tout. »
Et le ton du livre est donné.

Oui, la vie est belle, à condition de la vivre avec intensité et passion. Et, malgré les épreuves ou la maladie, Philippe Labro ne s’en est jamais départi.
Depuis plus de trente ans, l’écrivain, cinéaste, patron de presse et parolier accompagne nos vies. Ses romans sont presque devenus des classiques, nos enfants et petits-enfants les étudient en classe : « Quinze ans » (avec ses souvenirs émouvants sur la scolarité du héros à Janson de Sailly), « L’étudiant étranger », « Un été dans l’Ouest » nous ont émus et fait rêver.
Oui, Philippe Labro emportera tout, l’odeur âcre et enivrante des rotatives dans les sous-sols de la rue Réaumur à Paris, quand il faisait ses premières armes de journaliste à France-Soir.
Oui, Philippe Labro emportera le goût des mûres cueillies dans les ronces des chemins de Beausoleil, sur les hauteurs de Montauban.
Il emportera les longs bouleaux du Colorado, gris et blancs, aux feuilles ondoyantes sous le vent venu des Rocheuses.
Il emportera la voix de son ami Johnny Hallyday, sa grâce et sa gloire.
Il emportera le souvenir de ses rencontres avec le cinéaste Jean-Pierre Melville, l’acteur Jean- Louis Trintignant, le patron de presse Pierre Lazareff, le musicien Serge Gainsbourg, Fabrice Luchini, le jeune garçon coiffeur qui lisait Nietzche qu’il fit débuter dans ses films, et tant d’autres. Il emportera ses carnets de Moleskine noircis de ses phrases préférées de Churchill, Paul Valéry ou Benjamin Constant, ses innombrables notes de lecture, sa playlist inépuisable de chansons de « Louise » de Willy DeVille à « Walk On the Wild Side » de Lou Reed.

Oui, Philippe Labro emportera tout, mais il nous aura tout donné.

Béatrice Peyrani




Logo

L’Association amicale des anciens élèves du lycée Janson-de-Sailly, Les Jansoniens (AEJS), existe depuis 1891, sept ans après l’ouverture du lycée. Fidèle à la tradition de Janson qui a toujours cultivé l’excellence, le pluralisme, et porté haut les valeurs de la République, solidement ancrée dans les réalités du monde contemporain, Les Jansoniens sont délibérément tournés vers l’avenir, vers celles et ceux qui fréquentent aujourd'hui l'établissement, qui se préparent à animer, vivre et piloter le monde de demain. Les Jansoniens n'oublient pas pour autant celles et ceux "qui sont passés par Janson", ravis de retrouver avec Les Jansoniens des amis, un climat, une ouverture et une communauté d'esprit qui ont marqué de leur empreinte leur personnalité.

S’inscrire en ligne

Derniers articles Tous les articles

  • REMISE DU PRIX DES JANSONIENS
    REMISE DU PRIX DES JANSONIENS

    04-05-2021

    Dans l’intimité du parloir Wallon, en présence de Monsieur Patrick Fournié, proviseur du lycée, et de ses adjoints, s’est tenue la remise des prix des Jansoniens pour la promotion « Claude Lévi-Strauss ». Cette remise des prix recréée depuis trois ans par l’association des Jansoniens permet de récompenser les élèves qui ont obtenu les meilleurs résultats au baccalauréat.

Contactez-nous

Association amicale des anciens élèves du lycée Janson-de-Sailly

Via notre formulaire
Envoyez-nous un e-mail
106 rue de la Pompe
75116 Paris

Copyright 2021 © AEJS. Tous droits réservés. Mentions légales - Politique de confidentialité - Conditions générales de vente - La fondation - Réalisation Website-modern