Adhérer à l'association

Panier

Example of shopping-bag Votre panier est vide. Commencer vos achats ?
Commander
bandeau page

Trianon : le théâtre dans le théâtre

Joëlle Caire

C’est par un bel après-midi d’automne que nous nous sommes retrouvés nombreux (si nombreux qu’il y eut deux visites) pour s’imprégner du charme du Petit Trianon.

Je vous avais naguère décrit une « maison particulière » sise en plein Paris (l’hôtel de Bourienne) aménagée par ces « incoyables » de la post-révolution désireux d’oublier des événements dramatiques dont ils étaient sortis la tête encore sur leurs épaules.

Cette fois nous allons remonter un peu le temps, avant cette révolution, et évoquer en ce lieu celle qui y vécut, l’imprégna tout entier – et je crois à jamais – de son âme légère et insouciante, celle qu’un de nos éminents historiens surnomma la « tête à vent »… et qui la perdit.

Elle aimait rire, s’amuser, jouer, être libre. Elle détestait l’ennui, la lourdeur, la contrainte. Versailles était pompes, grandeurs, richesses. L’or, le cristal, le grandiose, la vie politique… Elle détestait Versailles. Elle adora Trianon.

Voulu par Louis XV pour ses plaisirs et offert par Louis XVI à son épouse pour lui faire plaisir, ce petit palais fut construit par l’architecte Gabriel au milieu d’un jardin botanique que Marie-Antoinette transforma en jardin à l’anglaise. Elle y venait chaque jour, partageant son temps entre les arts et les jeux champêtres, oubliant la cour, ses obligations, ses politiques. Elle l’arrangea à son goût, transforma le grand salon en une salle de concert en y installant un clavecin, y ajouta des meubles à son chiffre, tableaux et porcelaines qu’elle fit venir de Vienne.

Bref, un cadre à son image lui rappelant son enfance en Autriche. Elle y a une salle à manger – créée sous Louis XV avec sa table escamotable qui disparaissait à l’entresol où se trouvait la cuisine. Sa chambre se situait au même niveau, avec un cabinet particulier muni d’un étonnant mécanisme de glaces mouvantes pouvant obturer les fenêtres (création de Merklein).

Chance rare, et tant pis pour les absents, cette visite fût complète car elle nous permit la visite trois lieux normalement inaccessibles au public :

– la chapelle, et on le comprend car elle est totalement vide sans aucun décor
– l’attique, au second étage, où Louis XVI avait sa chambre et un cabinet de travail, sobre et fonctionnel 
– enfin merveille des merveilles, récemment restauré, le petit théâtre de la Reine, pensé, créé, édifié pour elle, pour qu’elle y joue la comédie ou y chante des opéras avec les princesses et princes du sang.

Construit par Mique en 1780, tout y est bleu et or, précieux, recherché. Peintures, sculptures, ornements de tous ordres, tout y est somptueux, riche, clinquant… Ai-je écrit clinquant ? Oui car à côté du GRAND palais de Versailles et de sa somptuosité, au petit théâtre de Marie-Antoinette tout est faux, toc, imitation ! L’or est peinture, le bois stuc, les tapisseries encore peinture, l’art du trompe-l’œil y est exploité à la perfection, le décor n’est plus sur scène mais dans la salle.

Les faux-semblants de la cour sont loin et… pourtant si proches.
 


De gauche à droite : le discret attique, le salon de musique, le théâtre de la Reine et la salle à manger




Logo

L’Association amicale des anciens élèves du lycée Janson-de-Sailly, Les Jansoniens (AEJS), existe depuis 1891, sept ans après l’ouverture du lycée. Fidèle à la tradition de Janson qui a toujours cultivé l’excellence, le pluralisme, et porté haut les valeurs de la République, solidement ancrée dans les réalités du monde contemporain, Les Jansoniens sont délibérément tournés vers l’avenir, vers celles et ceux qui fréquentent aujourd'hui l'établissement, qui se préparent à animer, vivre et piloter le monde de demain. Les Jansoniens n'oublient pas pour autant celles et ceux "qui sont passés par Janson", ravis de retrouver avec Les Jansoniens des amis, un climat, une ouverture et une communauté d'esprit qui ont marqué de leur empreinte leur personnalité.

S’inscrire en ligne

Contactez-nous

Association amicale des anciens élèves du lycée Janson-de-Sailly

Via notre formulaire
Envoyez-nous un e-mail
106 rue de la Pompe
75116 Paris

Copyright 2021 © AEJS. Tous droits réservés. Mentions légales - Politique de confidentialité - Conditions générales de vente - La fondation - Réalisation Website-modern