Adhérer à l'association

Panier

Example of shopping-bag Votre panier est vide. Commencer vos achats ?
Commander
bandeau page

L’envers du décor

Béatrice Peyrani

Lutétia, par Pierre Assouline
Gallimard • 2005 • 438 pages • 21 €
Rééd. Gallimard, coll. « Folio » • 2006 • 7 €

L’Avant-guerre, l’Occupation et la Libération vues d’un même lieu par Édouard Kiefer, un détective d’hôtel. C’est le pari de Lutétia écrit par Pierre Assouline ou le roman d’une certaine France entre 1938 et 1945.

Durant ces années-là, l’hôtel Lutetia, hôtel mythique de la rive gauche en voit de toutes les couleurs ! Fréquenté dans les années 1930 par de nombreux artistes et écrivains, Albert Cohen, Samuel Beckett, James Joyce ou Matisse, l’hôtel fut durant la seconde guerre mondiale occupé par le service de contreespionnage de l’armée allemande. Il devient alors le rendez-vous de tous les trafics et de toutes les conspirations. Solitaire, l’Alsacien Édouard Kiefer tente de sauver de la déportation une de ses amies d’enfance devenue comtesse de Clary. En souvenir de la belle aristocrate, il écoute dans sa chambre de service de la musique de cabaret, « celle de l’orchestre au grand complet, avec Coco Aslan, Micheline Day et toute la bande, dont bon nombre s’étaient connus sur les bancs du lycée Janson-de-Sailly ». À la Libération, le lieu se lave de l’infamie. Il devient le centre d’accueil des déportés des camps de concentration.

Pour restituer les témoignages de ces rescapés de la mort, Pierre Assouline a participé pendant un an, chaque premier jeudi du mois, au dîner organisé par la direction de l’hôtel à « ces anciens pensionnaires ». De ses entretiens avec ces hommes et ces femmes, Pierre Assouline nous livre des anecdotes d’une précision incroyable. Grâce à ce récit très documenté, leurs histoires ont rejoint à jamais la grande histoire de France.

En 2005, le Lutétia, a été racheté par le groupe anglosaxon Starwood. Le nouvel acquéreur pourrait, dit-on, investir 100 millions d’euros dans la rénovation du grand hôtel, mais ça, c’est une autre affaire.




Logo

L’Association amicale des anciens élèves du lycée Janson-de-Sailly, Les Jansoniens (AEJS), existe depuis 1891, sept ans après l’ouverture du lycée. Fidèle à la tradition de Janson qui a toujours cultivé l’excellence, le pluralisme, et porté haut les valeurs de la République, solidement ancrée dans les réalités du monde contemporain, Les Jansoniens sont délibérément tournés vers l’avenir, vers celles et ceux qui fréquentent aujourd'hui l'établissement, qui se préparent à animer, vivre et piloter le monde de demain. Les Jansoniens n'oublient pas pour autant celles et ceux "qui sont passés par Janson", ravis de retrouver avec Les Jansoniens des amis, un climat, une ouverture et une communauté d'esprit qui ont marqué de leur empreinte leur personnalité.

S’inscrire en ligne

Derniers articles Tous les articles

Contactez-nous

Association amicale des anciens élèves du lycée Janson-de-Sailly

Via notre formulaire
Envoyez-nous un e-mail
106 rue de la Pompe
75116 Paris

Copyright 2023 © AEJS. Tous droits réservés. Mentions légales - Politique de confidentialité - Conditions générales de vente - La fondation - Réalisation Website-modern